Flare, coupole, couronne… Peu importe le nom, un enchaînement de breakdance, c’est toujours impressionnant. Pourtant, ces accessibles à tous.


[Si, si, c'est accessible.] à partir de 6 ans avec notre moniteur.

Découvrez les cinq conseils des pros Mama pour vous rassurer et démarrer avec succès!

1)Connaitre l’histoire du break

«Le break, c’est toute une philosophie», explique Mama, Bboy depuis + de 12 ans. Cette discipline a une histoire, celle du Bronx dans les années 70, des arts martiaux, des débuts du hip-hop, les pionniers… Des bases qui favorisent la compréhension de la discipline.

2)Etre bien entouré

Mathieu, l’un des meilleurs b-boys (comme on appelle les breakers) Belge, conseille de prendre des cours avec un prof pour commencer. «Malgré les vidéos sur internet, ça reste difficile de s’entraîner seul. Il y a un risque de blessure si on ne prend pas le temps de bien étudier les mouvements», prévient-il. Un cours de Breack se prépare pour que les enfants ou adolescents puissent apprendre en toute sécurité cet art du mouvement. et au Wakanda on a bien fait attention à vous procurer un cadre et un matériel exceptionel.

 

3)Apprendre les mouvements de base

«On ne peut pas apprendre à courir sans avoir marché avant. En break, c’est pareil», prévient Mama. Au programme des bases à connaître, le top rock (la danse debout), les freeze (les figures statiques), le footwork (jeux de pieds)… Ces expressions font partie du vocabulaire de tout(e) bon(ne) b-boy/b-girl. Une fois ces mouvements maîtrisés, l’autoroute du break vous entraînera vers des mouvements plus complexes.

 

4)Bien connaitre les capacités de son corps

Le break est un sport très physique et technique, qui sollicite les articulations et les muscles. Chaque breaker avance en fonction de ses atouts. Ceux qui sont souples et ceux qui ont une force innée évoluent différemment… Et surtout, ne pas forcer les choses. «Je faisais du Kick Boxing depuis longtemps alors j’avais déjà des bases solides. Mais il y a des choses que je ne fais pas et je sais que je ne les ferai jamais, comme les vrilles», reconnait Mama. «On ne peut pas être performant sur tout. Ça peut prendre du temps de trouver son propre style.» et nous guiderons au mieux les le Bwakandais a décourvir et trouvé leurs styles.

 

5)Avoir de la patience

La maîtrise du break prend du temps. «On n’acquiert pas un petit niveau au bout de quelques semaines.» «il ne faut jamais abandonner car ça finit toujours par arriver».

Il y a des cours de breack danse à partir de 6 ans.